Comment sont construits les taux d’intérêt ?

Il est important de savoir comment sont construits les taux d’intérêt pour comprendre leurs variations et leurs différences d’une banque à l’autre.

Le premier élément non maîtrisable par les banques, d’un point de vue général, est le suivant :

Les évolutions des politiques monétaires, c’est-à-dire le taux directeur de la Banque Centrale Européenne et son taux de refinancement, mais aussi les obligations assimilables du Trésor public (OAT 10 ans), ont un impact très important sur les taux immobiliers de vos crédits. Plus simplement, la Banque Centrale Européenne prête aux banques des États membres de l’Union européenne, qui prêtent ensuite aux particuliers pour financer leurs projets.

Les deuxième et troisième éléments sont propres à chaque banque : 

  • Le coût du risque, c’est-à-dire le taux de défaut qui sera susceptible de passer en perte sèche pour la banque. En effet, si les banques prêtent à des clients peu solvables qui ne remboursent pas leur prêt, elles accumulent des pertes qui devront être compensées. Par qui ? Les futurs emprunteurs eux-mêmes, en empruntant à des taux plus élevés. L’emprunteur étant protégé par un taux d’emprunt maximum, le taux d’usure, les banques ne peuvent pas accumuler trop de pertes sous risque de faire faillite.
  • Les frais de fonctionnement, car une banque a des salariés, des loyers à payer pour ses agences, des frais divers, comme chaque entreprise. Ces frais sont notamment amortis par la marge dégagée sur les crédits.

Et le dernier élément :

  • La politique commerciale à l’instant T. Chaque banque applique ses propres stratégies commerciales. Il suffit que la banque souhaite baisser ses taux pour récupérer le maximum de nouveaux clients pendant une période donnée. Une fois que ses objectifs sont atteints, elle augmente ensuite ses taux afin de se reconstituer une nouvelle marge. C’est en partie pour cette raison qu’on dit souvent qu’il y a des cycles.

Pourquoi varient-t-ils en ce moment ?

Evolution du taux à 10 ans pour la france

Nous sommes dans une période de crise économique due à la guerre en Ukraine et la sortie de la crise sanitaire, ce qui destabilise les hautes instances financières. Les taux des crédits immobiliers évoluent de la même manière que la courbe de l’OAT 10 ans.

Il y a un lien fort entre les taux d’intérêt et l’inflation, et ces deux éléments sont reliés par la notion de « croissance économique ». En période de croissance, la richesse créée est redistribuée en augmentant les salaires. Les taux d’intérêt et l’inflation ont une forte influence sur le pouvoir d’achat des ménages. La hausse des taux directeurs par les banques centrales est un moyen de contenir l’inflation. En effet, elle a pour effet d’éviter la surchauffe économique en freinant les investissements des ménages et leurs consommations et en réduisant l’obtention de crédits aux agents économiques. 

C’est la principale raison pour laquelle la hausse actuelle est généralisée à l’ensemble des banques, puisqu’elle est macroéconomique.

Cet article vous intéresse ? Dites-le-nous et partagez-le. D’autres questions ? Poussez la porte de l’agence au 31 rue des martyrs à Joué-lès-Tours ou appelez nous au 02 47 48 20 26 pour trouver vos réponses. 

À lire aussi :